Municipales 2020

En 2020 aux municipales, plus de 400 listes citoyennes et participatives se sont présentées partout en France, une soixantaine ont terminé en tête des scrutins.

386

LISTES

12 234

CANDIDATS

66

VICTOIRES

1 962

ÉLUS

📢 Municipales 2020 : une vague verte 🌱 et une claque citoyenne ✊ !

🗳 Le dimanche 28 juin 2020 s’est finalement tenu le second tour des élections municipales. Appelées à faire campagne dans des conditions inhabituelles et extrêmement difficiles liées à la crise sanitaire et au report du scrutin, les listes qualifiées ont tout de même même joué le jeu dans un climat plombé par l’incertitude.

Qu’est-ce qu’une liste citoyenne et participatives ?

Une liste participative rassemble des habitant·e·s qui décident de mettre au coeur de leur démarche municipale la transformation démocratique. Elles placent la coopération au coeur de leur projet pour sortir du rôle du maire et des élu.e.s tout puissants.

Elles définissent un nouveau fonctionnement municipal qui organise la co-décision entre les habitant.e.s, les usagers, les agents municipaux et les élu.e.s.

Les listes participatives considèrent que le rôle premier de l’élu·e est de concevoir, d’animer et d’être garant des processus de démocratie locale. A contrario des élu·e·s qui pensent leur territoire et décident pour et à la place des habitants et des usagers.

Cette révolution démocratique n’a de sens que si elle est au service d’orientations politiques. Les listes participatives portent toutes des projets de transformation écologique et sociale de leur territoire.

En gardant bien en tête l’impact du contexte si particulier du déroulement de ce scrutin, et le recul bienvenu de l’extrême droite, nous tirons quatre enseignements de ces résultats :

1⃣ Une défiance évidente des habitant·e·s envers notre système représentatif, illustrée par un taux d’abstention record de près de 60 %.

2⃣ Un soutien croissant à la transition écologique et sociale, incarné par la déferlante verte qui fait basculer de grandes villes françaises (Bordeaux, Strasbourg, Tours, Lyon…).

3⃣ Une féminisation de la politique : 23,1 % des listes candidates étaient menées par des femmes au 1er tour (40,7 % à la tête des listes participatives !), et de grandes grandes villes françaises ont été gagnées par des femmes (Paris, Lille, Nantes, Strasbourg, Marseille).

4⃣ Mais aussi, une forte percée des mouvements citoyens avec les listes participatives, qui ont amplement contribué à renverser le jeu électoral dans des villes grandes et moyennes, comme Poitiers, Annecy, Chambéry, Rezé, et dans de petites communes, comme St Médard-en-Jalles, La Montagne, Nogent-le-Rotrou, Bourg-Saint-Maurice…

Il serait cependant très réducteur de commenter les résultats à travers les catégories d’analyse habituelles qui se limitent aux partis politiques. En effet, l’étiquetage politique (DVG, DVD, PS, EELV…) ne reconnaît pas l’existence des listes citoyennes et participatives. De plus, ce même système ne met pas en lumière le poids des mouvements citoyens dans les alliances. Et enfin, de nombreuses “listes citoyennes” n’en ont que le nom, et non les pratiques ni les valeurs.

Au moins une soixantaine de nouvelles municipalités ont donc aujourd’hui à leur tête des élus ayant au cœur de leur préoccupation la transformation démocratique locale. Ils peuvent faire la différence ces prochaines années, car ils s’engagent à animer une dynamique démocratique sur le temps long, qui ne se réduit plus à convoquer les habitant.e.s une fois tous les six ans mais à les associer pleinement et systématiquement à la gouvernance de leur commune.

Bilan complet des dynamiques participatives aux municipales de 2020 par Élisabeth Dau

Vous trouverez ici les publications dans la presse concernant les listes citoyennes et participatives de 2020

Revue de presse